chirurgie dentaire en Tunisie

les implants dentaires représentent une solution durable et de qualité pour remplacer les dents naturelles manquantes.

la Chirurgie dentaire en Tunisie chirurgien dentiste Dr ridha bessrour

Avulsion de Dent de sagesse incluse et enclavée

Les dents de sagesse sont les troisièmes molaires placées les dernières  postérieurement dans la série des dents. Si elles font éruption, elles  sortent entre l’âge de 16 et 24 ans. Elles peuvent être très utiles pour la  mastication si elles sont bien alignées. Mais souvent les dents de sagesse  ne sont pas complètement sorties, restant incluses dans la mâchoire,  et doivent être extraites.

Indications de l’extraction des dents de sagesse

Il existe plusieurs situations où les dentistes conseillent d’extraire les dents de sagesse, soit suite à une infection, ou pour éviter des complications  » Lorsque les mâchoires ne sont pas assez larges pour permettre aux dents de sagesse de faire éruption dans un alignement qui est utile à la mastication.

« Lorsque les dents de sagesse sont en éruption partielle puisque cette  situation offre une porte d’ouverture aux bactéries d’entrer autour d’une  dent et causer une infection. Les dents partiellement sorties sont aussi  plus susceptibles aux caries et aux maladies de gencive puisqu’elles sont  plus difficiles à nettoyer.

« Un mauvais alignement des dents de sagesse peut entasser ou  endommager les deuxièmes molaires puisque le maintien d’hygiène est  plus difficile dans cette région, rendant ces dents plus vulnérables à la  carie dentaire.

« Pour réduire les risques de formation de kystes. Ceux-ci peuvent  se former autour d’une dent incluse.

« Le meilleur temps pour extraire les dents de sagesse est à la fin de  l’adolescence, puisque les racines peuvent ne pas être complètement  formées, rendant le traitement moins compliqué.  Parfois une dent de sagesse ne sort pas complètement, « enclavée »  créant une extension de gencive appelée opercule. Dans les situations  normales de mastication et d’ingestion alimentaire, cet opercule peut  être irrité et infecté causant une péricoronarite.  Cette condition se manifeste par de la rougeur, une douleur intense, une  mauvaise odeur et une difficulté à ouvrir la bouche.  Si l’opercule ne disparaît pas, il est recommandé d’extraire la dent  de sagesse pour ne pas causer des complications de la péricoronarite.  Dans certaines conditions, si la dent de sagesse est bien sortie, mais  qu’un opercule est présent, il est possible de faire une operculectomie,  c’est-à-dire l’ablation de l’extension de gencive sans faire l’extraction  de la dent de sagesse. Alvéolite Suite à l’extraction d’une dent un caillot  se forme dans la cavité osseuse. Quelquefois ce caillot est délogé ou  retarde à se former, créant la condition qui s’appelle alvéolite.  Cette situation se caractérise par une douleur intense, un mauvais goût  dans la bouche et parfois la difficulté d’ouvrir la bouche. Elle est  accentuée par le tabagisme. L’alvéolite est une condition temporaire qui  dure quelques jours, et peut-être réconfortée par le dentiste en y  apposant une mèche imbibée d’eugénol.

But et indication de la biopsie

But : Confirmer la nature bénigne des lésions d’apparence inoffensive  ainsi qu’identifier les lésions précancéreuses ou cancéreuses.

Indications : Toutes lésions buccales persistante avec anomalie  épithéliale telles que : leucoplasie, érytroplasies, ulcérations, lichen  plan érosif atypique ou autres lésions buccales précancéreuses.

Freinectomie

Dans certains cas cliniques, les brides ou freins situés trop proches de la  gencive marginale ou excentrés peuvent exercer une traction telle sur les  tissus parodontaux qu’il engendre une récession gingivale pouvant être  très importante. La section du brein (la freinectomie) peut stopper

Définition :

La freinectomie est l’intervention chirurgicale qui consiste à inciser le  frein pour supprimer son effet de traction. Pour éviter la récidive, on  réalise également une désinsertion freinale en décollant les fibres  freinales de l’os, permettant ainsi une cicatrisation plus apicale.

Iindications:

  • Orthodontie : dans le cadre d’un traitement ODF chez l’enfant, lorsque  le frein empêche la fermeture d’un diastème inesthétique, la frénectomie  peut être nécessaire.
  • Parodontie : lorsque le frein est à l’origine d’une tension entraînant  l’ouverture du sillon gingivo-dentaire, pouvant prédisposer à la maladie  parodontale.

Herpes

L’herpès (ou bouton de fièvre) Il est dû au virus simplex hominis de type I (différent du type II, à  localisation génitale). Ce virus, dans 85 % des cas, atteint pour la première fois (primo- infection) le patient de façon silencieuse. Puis il reste « en réserve »  dans les ganglions. Origine  Le classique bouton de fièvre est dû à la réapparition de ce virus à  la suite d’un traumatisme  psychique ou physique :

  • Infection dentaire.
  • Règles.
  • Émotion forte.
  • Exposition au soleil.

 

Il provoque alors une éruption de petites vésicules, groupées les unes à  côté des autres, en nombre variable pour former une sorte de bouquet : le bouton de fièvre. Traitement  Les individus qui en sont souvent atteints, connaissent les signes avant  coureurs de l’apparition de ce bouton de fièvre (sensation de brûlure  locale) et les causes qui entraînent son apparition. Dans ce cas et  seulement avant l’apparition des lésions, on peut utiliser des produits  de type Zovirax, Acyclovir qui arrêtent le développement du virus. Mais quand celui-ci a déjà provoqué l’apparition de la lésion,  il ne faut surtout rien faire au risque de contaminer d’autres parties de  la bouche. Ce bouton de fièvre régresse spontanément au bout de  10 à 15 jours en séchant.

Aphtes

Prévenir et traiter les aphtes Ce sont de petites ulcérations jaunâtres, qui apparaissent dans la bouche  (langue, palais, gencives, intérieur des joues). Les aphtes sont bénins mais  douloureux. Ils ne sont pas contagieux mais souvent récidivent.  Ils peuvent apparaître sans raison apparente.  Et sont dans ce cas, liés au stress ou à l’alimentation. Certaines infections  bactériennes ou virales peuvent en être à l’origine, tout comme le port de  prothèses dentaires. On peut en avoir au contact de certains fromages  comme le gruyère ou le comté, les épices, les vinaigrettes, les fraises, les  fruits secs…

Il faut donc éviter ces aliments déclenchants. Mais la fatigue, le stress, un  choc émotionnel peuvent les faire apparaître. Il existe également un  facteur d’hérédité. Il faut veiller à avoir une bonne hygiène buccale et  dentaire, se brosser régulièrement les dents et vérifier l’état des  prothèses dentaires et couronne. Les traitements préventifs à base de  médicaments donnent de bons résultats et peuvent éviter les poussées  d’aphtes de même que les traitements homéopathiques.

Douleurs dentaires et sinusites

Qu’est-ce qu’une sinusite ?

Les sinus sont des cavités osseuses recouvertes d’une muqueuse. Ils  communiquent avec les fosses nasales grâce à de petits conduits. Quand  une infection se déclare dans votre nez, elle peut se propager dans vos  sinus. La muqueuse s’enflamme et enfle : c’est la sinusite ! Aiguë ou chronique Deux types de sinusite se distinguent : aiguë et chronique. Dans le  premier cas, elle se déclare souvent à la suite d’une infection virale des  voies respiratoires, comme le rhume. Vous avez alors de la fièvre, mal à  la tête, êtes fatigué et éprouvez une sensation de pression sur le visage.  Ce type de sinusite peut également provenir d’un abcès dentaire, de la  pollution, ou encore d’une allergie. Vous vous en débarrassez en général  au bout de trois semaines et n’en avez pas plus de trois par an. En  revanche, si votre sinusite s’inscrit dans la durée et devient répétitive,  elle est qualifiée de chronique. Elle est souvent due à des allergies au  pollen, aux acariens, aux animaux, mais aussi à la présence de polypes  (excroissance de la muqueuse qui obstrue les sinus).

Quels traitements ?

Pour désinfecter les sinus, votre médecin vous prescrira des gouttes ou  des pulvérisateurs nasaux. Selon l’importance de votre sinusite, il pourra  également vous donner des antibiotiques et des anti-inflammatoires.  Dans le cadre d’une sinusite chronique, vous pouvez être amené à subir  une chirurgie. Le médecin ponctionnera le pus et drainera vos sinus. Si  des polypes obstruent vos sinus, il les enlèvera. Nos conseils pour éviter la sinusite :

  • Lavez-vous bien les mains
  • Évitez les personnes enrhumées
  • Ne vous exposez pas aux allergènes
  • Évitez la cigarette et les endroits enfumés
  • Éliminez tous les foyers infectieux d’origine dentaire en procédant à des contrôles réguliers chez votre dentiste

Prenez Rendez-vous dès maintenant ! ou demander un Devis gratuit

DR Ridha BESSROUR 5.Av de la liberté – Le passage Tunis 1000 – 1er étage contact@dentistetunisie.com +216 71 25 98 55

Notre site n’a aucun financement externe et n’accepte ni ne reçoit d’aucun fonds publicitaires.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.
©COPYRIGHT 2005- 2017