Diabète et santé buccal

Le diabete

Une maladie chronique qui se répond de façon spectaculaire : Partout dans le monde et qui peut  être liée aux maladies  parodontales .

Au cours des 20 prochaines années, le nombre de diabétiques à  l’échelle planétaire devrait doubler pour atteindre au moins 300  millions en 2025.

Aujourd’hui, le diabète affecte environ 4,6% de la population adulte  mondiale.  En 1985, l’organisation mondiale de la santé (OMS)  recensait seulement 30 Millions d’individus dans le monde seront  diabétiques. En 40 ans le nombre de malades sera multiplié par 10.  Aujourd’hui, la prévalence de la maladie est  plus élevée dans les pays  développés, mais une progression plus rapide est attendue dans les  prochaines années dans les pays en vois de développement.  Le diabète devient donc un problème de santé publique à L’échelle  mondiale. Même si de nouveaux schémas de traitement, selon L’OMS et l’IFD   (International Fédération of Diabètes) la prévention est  fondamentale pour lutter contre sa progression.

Les maladies parodontales peuvent aggraver certaines pathologies générale et notamment le diabète.
De récentes études démontrent que les maladies parodontales ne se limitent pas exclusivement à l’environnement bucco-dentaire. Elles peuvent déclencher de graves problèmes de santé ou augmenter le risque de leur apparition (Pneumonies et autres affections respiratoires, accidents vasculaires cérébraux, maladies cardio-vasculaires, complications en cas de grossesse et évolution du diabète et de ses complications).
D’autres travaux ont montré que consécutivement à un saignement (mastication, traumatisme&), les bactéries de la cavité buccale passent dans la circulation sanguine.

La réponse physiologique à ces infections conduit l’organisme à Sécréter des médiateurs chimiques, comme les cytokines, avec des Répercussions potentielles sur la santé. La collaboration entre les communautés médicale et dentaire.

Le lien entre les maladies parodontales et le diabète :

L’avis de 2 experts:

Récemment,Sunstar a réuni 2 éminents scientifiques,le docteur Robert GENCO expert en parodontologie et le docteur George King, expert en diabétologie, pour faire le point sur les avancées scientifiques qui concernent les maladies parodontales et leur lien avec le diabète. A lissue de la conférence organisée par Sunstar, en décembre 2002, sur les liens éventuels entre les maladies parodontales et la santé, de nombreuses organisations, ont entrepris leurs propres travaux de recherche dans leur domaine d’activité respectif.

Citons par exemple,la mise en place de l’étude du CDCP(Centers for Disease control and Prevention) sur le taux de maladies parodontales et de l’étude pilote des NH (National Institutes of Heath) sur l’impact des traitements parodontaux chez les patients diabétiques. A partir de ces résultats, une étude de plus grande ampleur est maintenant conduite par le NIDCR (National Institute of Dental and Cranofacial Research) pour évaluer les effets des traitements parodontaux sur le contrôle de la glycémie et sur la réduction des complications liées au diabète. Il convient de prendre conscience de l’augmentation alarmante du diabète à l’échelle mondiale, du lien de plus en plus évident entre les maladies parodontales et le diabète, et de la nécessité de renforcer la coopération entre les acteurs de la diabétologie et la communauté dentaire en effet plus l’incidence de ces maladies sur la qualité de vie sera reconnue, plus l’intérêt qui concerne le lien entre les maladies parodontales et le diabète prendra de l’ampleur.

Le diabète est une des principales causes de cécité et de baisse de la vision chez les adultes. D’après le docteur King c’est l’inquiétude majeure des patients diabétiques, loin devant l’incidence qui peut avoir le diabète sur les maladies cardio-vasculaires. De la même façon le docteur GENCO fait remarquer que la maladie parodontale est la principale cause de perte de dents chez les adultes, ce qui affecte également beaucoup la vie des individus. La durée de vie sallonge à l’échelle mondiale. Parallèlement, les preuves qui relient les maladies parodontales au diabète sont de plus en plus nombreuses. Ces raisons renforcent l’intérêt de mesurer l’impact de ces maladies sur la qualité de la vie.
La prévention est le meilleur traitement c’est à la fois vrai pour les maladies parodontales et le diabète. Pourtant bien que 70% de la population mondiale présentent une maladie parodontale sous une forme ou une autre, le vrai problème est que la plupart l’ignore du fait de l’absence de douleur.
Parmi les individus qui ont une maladie parodontale, seulement 34% sont conscients d’être malades. Dans ces conditions une bonne hygiène dentaire est fondamentale pour éviter les conséquences d’une maladie parodontale ignorée sur l’ensemble de l’organisme.

Prenez Rendez-vous dès maintenant ! ou demander un Devis gratuit

DR Ridha BESSROUR 5.Av de la liberté – Le passage Tunis 1000 – 1er étage contact@dentistetunisie.com +216 71 25 98 55

Notre site n’a aucun financement externe et n’accepte ni ne reçoit d’aucun fonds publicitaires.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.
©COPYRIGHT 2005- 2017